Détection quand tu nous prends… #FootEyes Film

Détection quand tu nous prends… #FootEyes Film

Les coachs, écusson bleu FCMC sur la poitrine accueillent et mettent en place les joueurs sur les terrains. Ces hommes en survêtements bleus sont venus de Miami pour cette fin de semaine de Février 2017, afin de détecter des talents, ici, en France pour l’équipe de Soccer* du FC Miamy City. (*Soccer est le nom donné au Football sur le continent américain).

Les joueurs, eux, commencent par patienter. Une longue file d’attente pour remettre leur fiche d’inscription. Puis une autre queue toute aussi longue pour recevoir leurs maillots : un rouge et un bleu marine. Il sont tendus, concentrés, silencieux.

De tous les coins de France !

Ils Sont venus de tous les coins de France (même de Guadeloupe – 6.000 Km !) pour cette détection. Sans doute ne pensaient-ils pas être si nombreux. Entre 400 et 600 joueurs vont passer sous les yeux des recruteurs en espérant vivre le rêve Américain.

Mais au juste quel est-il ce projet qui les réunit aujourd’hui sur les terrains de l’Académie de Football d’Epinay sur Seine ? Quelle est donc cette perspective qui les intéresse tant, qui les mobilise tous ?

Une carrière de footballeur, ça c’est certain.

Ils en rêvent de cette carrière. Il ne pensent qu’à cela : devenir Footballeur. Pour certains rien d’autre ne compte dans la vie.

LE BALLON EST LEUR CENTRE DE GRAVITE, LEUR RAISON D’ETRE, LEUR PASSION DE TOUJOURS.

Hier encore, la victoire du PSG sur le Barça par 4-0 au Parc des Princes a nourri cette espérance. Ce métier est le leur. Il est possible. Il est formidable.

Et aujourd’hui c’est leur chance. Les voilà, dans d’excellentes conditions climatiques, sous le soleil doucereux de ce 15 février 2017 en région parisienne. Ils disposent désormais de quelques heures et de 90 minutes de jeu pour convaincre leur(s) coach(s) qu’ils sont le joueur à recruter. Et chacun espère.

Mais c’est la loi des détections

Ce soir il vont veiller l’arrivée du message dans leur boîte mails. Beaucoup ne verront rien venir, hélas ! Mais c’est la loi des détections. En parallèle, ils iront sur le site Internet au cas où « leur mail » se serait perdu…

Bien sûr, certains liront et reliront avec jubilation leur numéro de maillot sur la longue liste classée par ordre chronologique. D’autres descendront leur regard jusqu’au bas, tandis que leurs yeux vont s’embrumer. On ne sait jamais, une erreur. Mais non ! Pour eux l’aventure sera finie. Pour les autres tout continuera et recommencera demain. Il faudra encore prouver que l’on est le meilleur à son poste. Il faudra définitivement convaincre pour être pris. Pour pouvoir porter le maillot du FCMC dans le grand pays où le drapeau porte 50 étoiles.

Il faudra définitivement convaincre pour être pris.

Justement, en secret, chaque protagoniste rêve d’étoiles… Du moment inoubliable où il passera de ces étapes où il n’est qu’un numéro, à ces instants plus glorieux où l’on connaîtra son nom dans les staffs, où on le reconnaîtra dans la rue. Quelquefois, il se surprend même à caresser l’idée d’un moment rare où le stade tout entier scandera son NOM après une action extraordinaire. Ça lui donne du courage.

Que leur a-t-on promis ?

Mais que leur a-t-on donc promis pour qu’ils soient si nombreux, si concentrés, si motivés ?

Sur le site où les jeunes ont déposé leur candidature, la proposition est claire : les joueurs retenus seront pris en charge par le FCMC pour la saison 2017-2018. Selon leur âge et leurs talents ils pourront alors jouer en troisième division de la compétition américaine de Soccer. On leur dit aussi les progrès qu’ils peuvent espérer avec l’académy du Football Club de Miami City. Des images du PSG Academy Florida ajoutent encore à l’envie de s’y rendre. L’opération est sérieuse, les partenaires le sont aussi, évidemment : la LFP (Ligue de Football Professionnel) – la Ligue 1 – OKLM et EDUSPORT Academy, notamment, mais aussi et non parmi les moindres renommées : beIN sport et Nike. Le rêve américain a commencé pour ces centaines de jeunes gens. Détection, quand tu nous prends… Tu ne nous lâches guère.

Le « Film FootEyes » simplifie la présentation d’un joueur

FootEyes observe et accompagne coachs et joueurs depuis 5 ans déjà. Sans doute, pouvons-nous entrevoir dans le résumé de cette détection pourquoi le « Film FootEyes » simplifie la présentation d’un joueur et diminue les coûts et complexités pour tout le monde. Le Film FootEyes est apparu en ce début d’année 2017 comme une nécessité, tant pour les coachs et les recruteurs que pour les agents et les joueurs.

Jean-Louis Eymard – FootEyes Film – 18 février 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *